• La semaine derniere, j ai decide de debroussailler la touffe qui me sert de cheveux chez le coiffeur, en Allemagne...

    Perilleux lorsque l on ne sait pas bien s exprimer dans la langue de Goethe, et qu on ne comprend pas bien les autochtones! Imagine : si elle me demande en allemand si je veux la meme coupe de cheveux de Till,et que gentillement, mais sans avoir rien compris, je dis Ja... la cata, non? Et l air conne, aussi!!

    Donc je vais chez le premier "Friseur" sur lequel je tombe a Vaihingen. Deja, je ne comprends pas du premier coup que pour les femmes, c est a l etage... Mais je ne me laisse pas demonter par ce demi echec, et monte a l etage.

    La coiffeuse me prend tout de suite, et je lui explique que je veux qu elle raccourcisse... Alor la elleme demande comment... C est une bonne question a laquelle je n ai pas de reponse, du moins en allemand... Alors je lui demande un de ces catalogues ou il y a plein de photos de coiffures, le feuillette et lui designe une qui me convient.

    Ce qui est bien en Allemagne, c est qu on a pas droit au shampoing d office, donc c moins cher!

    Donc elle m humidifie les cheveux, et commence a couper.

    Tout se passe bien, jusqu a ce qu elle s attaque au contour de l oreille, et plus precisement au lobe de mon oreille droite : et paf un coup de ciseaux derriere le lobe! Et elle m embarque un petit bout de peau!


    Alors la, j avertis les ames sensibles : si vous souffrez de phobie pour le sang et autres joies medicales, allez faire un tour dansun de mes autres sujets... Je vous rassure, mon histoire se finit bien!


    Pour les autres (qui aiment bien voir souffrir les autres, hein, avouez le!) :

    La coiffeuse continue de me couper les cheveux en s excusant pour le petit morceau que j ai en moins (1*2,5 mm de surface)... Jusqu a ce qu elle se rende compte que ca saigne, malheureusement.

    Elle essuie a l aide d une serviette de toilette, pensant peut etre en venir a bout ainsi... Que nenni, je dois avoir a peu pres 5 litres de reserve, alors bon, pourquoi ne perdre que quelques gouttes, hein?

    Donc elle voit que ca continue a saigner, et beaucoup, par rapport a la taille de la coupure... Elle apprend donc a ce moment que le lobe de l oreille est une partie tres bien irriguee, trop bien irriguee...

    Donc elle prend une autre serviette et compresse mon oreille... J inonde la serviette, et ca ne s arrete pas de couler.

    [Petit cours d allemand au passage, bluten=saigner]

    Alors la sa patronne (la plus vieille du salon, du moins) intervient. Elle est franchement desolee, envoit une de ses coiffeuses aller chercher a la pharmacie au coin de la rue de quoi me soigner, et m explique que ca sera gratis... Eh oui, en Allemagne, tu payes le coiffeur avec des bouts d oreille! Ils les affichent meme en trophe dans leur vitrine! lol

    Bref, la fille revient de la pharmacie avec le necessaire de la parfaite petite infirmiere. Et la, sans me prevenir, elles me desinfectent a l alcool... la, je dois avouer que j ai deguste! "Das ist Alcohol", c est tout ce que j ai reussi a dire! Puis avec un autre baton desinfectant, elle le maintient contre ma plaie pour empecher que cela saigne. Puis elle me met un beau pansement lorsque cela saigne moins et finit de me coiffer...

    Donc, comme prevu c est gratis, et je me lave les mains (pleines de sang).

    Je sors donc prendre le U-Bahn, et decide d aller m acheter une plante dans le magasin de fleurs a cote du coiffeur. Mais la, je me rend compte que mon oreille goutte du sang, je ne vois rien, donc questionne un client, qui ne comprend rien, et me dit qu il n y a rien...

    Il doit etre miro : j en ai plein la main, jusque sur mon jean...

    Heureusement, j ai un mouchoir avec lequel je fais compression jusque chez moi. Le sang ne coule plus alors...


    La fin de l histoire : j ai une belle petite entaille derriere mon oreille droite qui cicatrise petit a petit... Ce n est pas bien grave, et ca fait des souvenirs!

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique